• Accueil
  • Création de centres administratifs de services partagés, simplification et dématérialisation des procédures et formalités, satisfaction des usagers des services publics : défis de l’heure au MFPTDS

Création de centres administratifs de services partagés, simplification et dématérialisation des procédures et formalités, satisfaction des usagers des services publics : défis de l’heure au MFPTDS

Création de centres administratifs de services partagés, simplification et dématérialisation des procédures et formalités, satisfaction des usagers des services publics : défis de l’heure au MFPTDS

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Les lendemains de l’administration publique augure de meilleures pratiques pour la délivrance de services publics de qualité à la satisfaction des usagers. Sur cette lancée, le ministère de la fonction publique, du travail et du dialogue social s’attèle à créer les conditions nécessaires, à mettre en place les instruments et outils adéquats pour une administration moderne.

Au cours d’un atelier que le ministère organise du 19 au 22 juillet 2022, avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), les participants sont conviés à examiner et valider les rapports de trois études effectuées dans le cadre de la consolidation des bases d’une administration efficace et performante.

Pour le Directeur de cabinet, monsieur Alandja SAMPO, représentant le ministre de la fonction publique, du travail et du dialogue social, « les bases d’une administration publique de développement s’affinent et se consolident par des actions de plus en plus hardies de modernisation, de transformation profonde et structurelle de l’administration publique. La révolution numérique et la transformation digitale impactent considérablement les modes de travail au sein de l’administration, simplifie et  facilite l’accessibilité des usagers aux services publics ».

Les études dont les rapports sont alors soumis à validation concernent :

  • la faisabilité pour la mise en place de deux centres administratifs de services partagés  
  • la stratégie de simplification et de dématérialisation des procédures et formalités administratives,
  • l’enquête sur la satisfaction des usagers des services publics.

Le rapport de l’étude de faisabilité pour la mise en place de deux centres administratifs de services partagés propose une approche expérimentale sur six (06) mois à implémenter au sein d’une commune urbaine et en tirer les leçons. Il identifie des besoins des usagers du service public qui  rendent nécessaire la création des centres de services administratifs partagés (guichets uniques de services administratifs). L’étude propose également les prestations pouvant faire l’objet d’une mise en commun dans un centre de services partagés ,et les lieux appropriés pour la création desdits centres.. L’étude dresse aussi une estimation des ressources nécessaires humaines, financières et matérielles pour l’opérationnalisation des centres. Il est question en outre d’un plan de communication autour des centres de services administratifs partagés afin qu’ils soient bien connus des usagers – clients.

Le document de stratégie de simplification et de dématérialisation des procédures et formalités administratives identifie les difficultés d’accès aux services publics, répertorie toutes les prestations offertes par l’administration publique, priorise les prestations par rapport aux services les plus sollicités par la population et dont l’obtention nécessite beaucoup d’efforts en termes de durée, de coûts, de circuit et de nombre de pièces à fournir. Le document propose alors une démarche de simplification et de dématérialisation. La stratégie de mise en œuvre sera exécutée à titre expérimental sur six (6) mois au sein du ministère de la fonction publique du travail et du dialogue social. La satisfaction des usagers des services publics est mesurée par une enquête dont le rapport final est soumis à validation. Par cette enquête, le ministère entend disposer d’informations fiables et représentatives sur la perception des populations sur l’état des prestations du service public. Elle a été réalisée avec l’expertise de l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démocratiques (INSEED). Elle consiste à évaluer la satisfaction des usagers dans le cadre des services publics en vue d’améliorer la performance de l’administration publique en général et des services publics en particuliers.